Comment faire une randonnée équestre dans la steppe de Mongolie ?

avril 3, 2024

Vous rêvez d’un voyage hors des sentiers battus, dans un pays où le temps semble s’être arrêté ? Imaginez-vous parcourir les vastes steppes de la Mongolie, sur le dos d’un cheval, rencontrant des nomades vivant dans des yourtes traditionnelles. C’est ce que vous offre une randonnée équestre en Mongolie, un voyage unique pour explorer l’immensité des paysages mongols. Alors, comment faire une randonnée équestre dans la steppe de Mongolie ? Voici un guide complet.

Préparer votre voyage en Mongolie

Tout bon voyage commence par une bonne préparation. Et un voyage en Mongolie ne fait pas exception à la règle. D’abord, il faut penser vols. La capitale mongole, Oulan-Bator, est desservie par plusieurs compagnies aériennes. Cependant, les tarifs peuvent être assez élevés, surtout en pleine saison touristique. Il est donc conseillé de réserver vos billets plusieurs mois à l’avance pour bénéficier des meilleurs prix.

Sujet a lire : Où trouver les plus belles gorges pour une expédition en canyoning en Slovénie ?

Ensuite, il faut se pencher sur la question du visa. Pour les ressortissants français, aucun visa n’est requis pour un séjour de moins de 30 jours en Mongolie. Au-delà, il faudra faire une demande auprès de l’ambassade de Mongolie en France.

Choisir une randonnée équestre adaptée

Une fois sur place, l’immensité des steppes mongols peut être déroutante. Il existe de nombreux circuits de randonnée équestre en Mongolie, allant de quelques jours à plusieurs semaines. Pour une première expérience, il est recommandé de choisir une randonnée d’une durée de 7 à 10 jours.

A découvrir également : Quel parcours choisir pour une découverte en vélo des villages pittoresques de Bretagne ?

Plusieurs itinéraires s’offrent à vous. L’un des plus populaires est celui qui mène à la vallée de l’Orkhon, classée au patrimoine mondial de l’UNESCO. Les paysages sont à couper le souffle, alternant entre vastes plaines, montagnes abruptes et rivières sinueuses. Vous rencontrerez également de nombreux troupeaux de chevaux semi-sauvages, symboles de la Mongolie.

S’adapter au mode de vie nomade

Partir en randonnée équestre en Mongolie, c’est aussi s’immerger dans le mode de vie nomade. Les nomades mongols sont d’une hospitalité légendaire. Durant votre randonnée, vous aurez l’opportunité de séjourner dans des yourtes traditionnelles, ces tentes rondes recouvertes de feutre.

Il faudra également vous adapter à la nourriture mongole, qui se compose essentiellement de produits laitiers et de viande. Les chevaux tiennent une place importante dans la culture mongole, et vous aurez sans doute l’occasion de goûter à l’airag, une boisson fermentée à base de lait de jument.

Maîtriser l’équitation en toute sécurité

Il va sans dire que pour une randonnée équestre en Mongolie, une certaine maîtrise de l’équitation est nécessaire. Si vous êtes débutant, il est recommandé de prendre quelques cours avant de vous lancer.

Sur les steppes mongols, vous serez amenés à chevaucher des chevaux mongols, des petits chevaux robustes et endurants, parfaitement adaptés à l’environnement hostile des steppes. Les selles sont généralement russes ou mongoles, très différentes des selles occidentales. Il faudra donc un temps d’adaptation pour se familiariser avec ce nouveau matériel.

Profiter de l’expérience unique de la rando équestre en Mongolie

Enfin, le plus important lors d’une randonnée équestre en Mongolie, c’est de profiter du moment présent. Les paysages à perte de vue, le sentiment de liberté, les rencontres avec les nomades… tous ces éléments font de la randonnée équestre en Mongolie une expérience unique. Alors, ne pensez plus, préparez-vous et laissez-vous porter par les chevaux mongols à travers les vastes steppes de ce pays fascinant.

Découvrir le désert de Gobi et la vallée de la Bayan Gobi

Après la préparation minutieuse de votre voyage et votre adaptation au mode de vie nomade, une des étapes les plus fascinantes de votre rando cheval sera sans doute la découverte du désert de Gobi et de la vallée de la Bayan Gobi. Ce sont deux des lieux les plus emblématiques de la Mongolie.

Le désert de Gobi est l’un des plus grands déserts du monde, s’étendant sur plus de 1,2 million de kilomètres carrés. C’est un paysage aride et sauvage, où le sable et les pierres dominent. Pourtant, le désert de Gobi est loin d’être vide. Il abrite une faune et une flore surprenantes, adaptées à cet environnement extrême. Vous aurez peut-être la chance d’observer des antilopes, des gazelles, des loups ou encore des chameaux de Bactriane.

La vallée de la Bayan Gobi, quant à elle, offre un contraste saisissant avec le désert. C’est une région verdoyante et fertile, traversée par de nombreuses rivières. Vous pourrez y voir des troupeaux de chevaux mongols, des yacks et des chèvres des montagnes. C’est également l’endroit idéal pour faire une pause lors de votre randonnée équestre et passer une nuit dans un camp de yourtes.

Il est essentiel de respecter ces lieux et leur environnement fragile. N’hésitez pas à demander conseils à votre guide pour savoir comment minimiser votre impact.

Rencontre avec une famille nomade traditionnelle

Un voyage cheval en Mongolie ne serait pas complet sans une rencontre avec une famille nomade. Les Mongols sont connus pour leur hospitalité et leur gentillesse, et beaucoup seront ravis de vous accueillir dans leur yourte pour partager un repas et une conversation.

Ne soyez pas surpris si on vous offre une tasse d’airag ou de thé au lait salé, deux boissons traditionnelles. C’est un signe de respect et d’hospitalité. En retour, il est de bon ton d’apporter un petit cadeau pour la famille, comme des bonbons, du thé ou du tabac.

La visite d’une famille nomade est une occasion unique d’en apprendre plus sur la culture et le mode de vie mongols. Vous pourrez observer la préparation des repas, la traite des animaux et peut-être même assister à un tournoi de lutte, l’un des sports traditionnels de la Mongolie.

Rappelez-vous que vous êtes un invité et respectez les coutumes locales. Par exemple, il est impoli de refuser un cadeau ou de marcher sur le seuil d’une yourte. Enfin, il est important de demander la permission avant de prendre des photos.

Conclusion

Une randonnée équestre dans la steppe de Mongolie est une aventure hors du commun. Que vous soyez un cavalier expérimenté ou un débutant, le cheval mongol vous emmènera à travers des paysages à couper le souffle, du désert de Gobi à la vallée verdoyante de la Bayan Gobi.

Vous aurez l’opportunité de vous immerger dans la culture nomade, de séjourner dans des camps de yourtes et de rencontrer des familles nomades. La Mongolie est une terre de contrastes, où le passé et le présent se côtoient, et où l’hospitalité n’est pas un vain mot.

Enfin, n’oubliez pas que ce tour du monde à cheval est aussi une occasion de se reconnecter à la nature, de prendre le temps et de savourer chaque instant. Préparez-vous bien, respectez l’environnement et les coutumes locales, et laissez-vous transporter par les rythmes de la vie en Mongolie.